Lorsque nous parlons de culture hydroponique, nous faisons référence à un type de culture qui n'implique pas l'utilisation de terre mais qui, au contraire, se déroule au-dessus du sol, tout en maintenant un apport adéquat de nutriments nécessaires au développement des plantes.

Les plantes sont en effet soutenues par un véritable substitut du sol, appelé substrat, qui peut facilement accueillir les racines, favorisant ainsi leur croissance. Différents matériaux peuvent être utilisés dans le substrat : ils vont de la fibre de coco à la laine de roche, sans oublier le gravier, le sable, l’argile expansée ou la pierre de lave.

Dans la culture hydroponique du cannabis, les plantes sont irriguées avec une solution d'eau et de nutriments, les mêmes qui remplacent les éléments que l'on trouve habituellement dans le sol conventionnel : toutefois, ces substances sont traitées de manière à ne pas présenter de problèmes potentiels pour la culture, filtrée de toute contamination bactérienne et microbienne nuisible.

Avec l'utilisation du substrat, ils permettent également d'influencer le pH, ce qui n'est pas le cas avec la terre, créant ainsi un écosystème idéal pour les plantes de cannabis et garantissant qu'elles n'absorbent que ce qui est vraiment nécessaire, en évitant les substances potentiellement nocives.

Bien que l'on ait tendance à croire le contraire, cette pratique a des origines très anciennes : la culture hydroponique était en effet déjà utilisée à l'époque babylonienne et aztèque.

Alors comment faire si vous voulez cultiver en hydroponie du cannabis ? Dans ce guide, nous expliquerons toutes les variables à prendre en compte pour obtenir une récolte rentable et aussi satisfaisante que possible, en indiquant les moyens les plus utiles pour gérer une culture hydroponique de cannabis.

Systeme Hydroponique

L'hydroponie est une méthode de culture "hors-sol" dans laquelle le sol est remplacé par un substrat principal représenté par l’eau. L'un des systèmes hydroponiques les plus simples consiste à faire pousser des plants de cannabis dans de simples seaux, de petits récipients ou des paniers remplis d'un substrat neutre et "inerte", suspendus au-dessus d'un réservoir rempli d'eau, qui contient tous les nutriments nécessaires à leur survie, leur croissance et leur développement, facilité par l'utilisation de petites pierres poreuses qui permettent une oxygénation correcte du liquide.

Ce modèle constitue un "point de départ", même si des systèmes plus complexes sont disponibles sur le marché, qui peuvent avoir des formes différentes : le choix du système est donc subjectif et peut varier en fonction des besoins personnels du cultivateur.

Cependant, les avantages de la culture hydroponique sont nombreux : les plantes, qui poussent hors du sol, peuvent bénéficier d'un écosystème contrôlé dans un contexte totalement exempt de parasites, réduisant ainsi le risque de contamination et d'infestation bactérienne.

Grâce à la possibilité de contrôler tous les paramètres environnementaux tels que la lumière, la température, les nutriments, la conductivité et le pH, il est facile d'obtenir des résultats qui dépassent de loin ceux souhaités par une culture conventionnelle, le tout sans devoir recourir à des pesticides qui peuvent souvent compromettre la culture elle-même.

L'hydroponie permet de maximiser le rendement de la production en termes de qualité, de quantité et de vitesse de développement, et c'est pourquoi ces dernières années a été l'une des techniques certainement plus appréciées et utilisées non seulement par les professionnels mais aussi par les petits cultivateurs.

Comment faire une culture hydroponique

Pour tirer le meilleur parti de la culture hydroponique de la marijuana, il est nécessaire d'examiner attentivement tous les éléments qui la composent afin de rendre l'ensemble du système facilement gérable, au bénéfice du rendement ultérieur des plants de cannabis.

Pour tirer le meilleur parti de la culture hydroponique de la marijuana, il est nécessaire d'examiner attentivement tous les éléments qui la composent afin de rendre l'ensemble du système facilement gérable, au bénéfice du rendement ultérieur des plants de cannabis.

La construction d'un système de culture hydroponique n'est pas excessivement compliquée.

Tout d'abord, vous devez choisir un milieu de culture. En revanche, vous devez choisir une variété de marijuana qui convient à la culture hydroponique. Lorsqu'ils sont cultivés en intérieur, les plants de cannabis peuvent absorber les nutriments très rapidement, ce qui entraîne une croissance explosive.

Cela étant, vous devez choisir le type de système hydroponique que vous souhaitez utiliser.

Comment fonctionne un système hydroponique ? 

Dans la culture hydroponique, le sol est remplacé par l’eau. Lorsque les racines sont suspendues dans l'eau en mouvement, elles absorbent rapidement les nutriments et l'oxygène. Si la quantité d'oxygène est insuffisante pour les besoins de la plante, sa croissance sera lente.

En revanche, si la plante est correctement oxygénée, elle poussera plus vite et sera en meilleure santé. L'objectif des cultivateurs hydroponiques est d'équilibrer la combinaison d'eau, de nutriments et d'oxygène, en fonction des besoins des plantes, afin de maximiser la production et la qualité.

Pour obtenir les meilleurs résultats avec la culture hydroponique, il est donc essentiel de contrôler un certain nombre de paramètres essentiels : température, humidité, niveau de CO2, heures de lumière et intensité de l'éclairage, ventilation, santé des plantes et absence de maladies (bien que la propagation des maladies liées aux parasites en hydroponie soit nettement plus faible qu'en culture conventionnelle).

Kit à la fabrication d’un système hydroponique

Pour les bricoleurs qui font preuve d'un peu d'ingéniosité, il n'est pas difficile de mettre en place un système de culture hydroponique à l'aide des instructions appropriées. Mais pour les plus paresseux, il existe dans les magasins spécialisés de véritables kits de culture de plantes hydroponique qui peuvent être utilisés immédiatement après le déballage. 

Les avantages de la culture hydroponique

Les avantages de la culture hydroponique sont nombreux : tout d'abord, la croissance extrêmement rapide des plantes, ainsi qu'un rendement plus important. Ce phénomène est dû aux nutriments qui font partie du système hydroponique et qui, dans ce cas, semblent plus facilement disponibles pour la culture elle-même. En suspension dans l'eau, ils pénètrent rapidement dans le système racinaire relatif, sans avoir à franchir l'obstacle que constitue le sol.

Au contraire, les cultures communes qui prévoient l'utilisation du sol, doivent transporter les racines, en pénétrant dans le substrat et en atteignant ensuite les couches terrestres plus profondes : l'accès plus facile aux nutriments, leur permet de conserver leurs énergies, concentrées plutôt vers la croissance.

Un autre avantage, non moins important, est la possibilité de pratiquer cette technique en l'appliquant à la culture du cannabis, même en intérieur : cette opportunité permet d'optimiser l'espace disponible, en augmentant considérablement la productivité des plants de marijuana.

En outre, l'utilisation d'engrais ou d'herbicides n'est pas nécessaire, car l'hydroponie crée un environnement totalement exempt de bactéries, de parasites et de micro-organismes qui pourraient compromettre l'intégrité des plantes dans une culture ordinaire.

Bien que l'hydroponie soit une méthode de culture relativement complexe, le fait de pouvoir créer un écosystème contrôlé offre de meilleures chances de réussite, même pour le cultivateur le moins expérimenté. La réduction de l'entretien, associée à une gestion correcte des cultures, offre sans aucun doute une énorme satisfaction au moment de profiter de la récolte.

Comment mettre en place une culture hydroponique

Lorsque vous décidez de mettre en place un système de culture hydroponique, vous devez prêter attention à un certain nombre d'étapes. Nous les expliquons ci-dessous, un par un, en profondeur.

Lorsque vous décidez de mettre en place un système de culture hydroponique, vous devez prêter attention à un certain nombre d'étapes. Nous les expliquons ci-dessous, un par un, en profondeur.

Choix du substrat

Lorsque l'on choisit de profiter de la culture hydroponique, le choix du milieu de culture joue un rôle fondamental. L'utilisation d'un substrat inerte facilite également l'aération correcte de la partie supérieure des racines, favorisant leur oxygénation. Il existe de nombreux matériaux couramment utilisés à cet effet, chacun ayant des caractéristiques différentes : il est essentiel d'expérimenter afin de choisir le substrat qui convient vraiment aux besoins du cultivateur.

L'une des options les plus populaires est l'argile expansée, qui assure une oxygénation optimale des systèmes racinaires. Bien que, dans certains cas, il puisse nécessiter un travail pour équilibrer son pH, il existe sur le marché un matériel facilement disponible, déjà convenablement traité, prêt à l'emploi, qu'il suffit de placer dans le récipient en plastique utilisé pour la culture hydroponique et muni de fentes qui permettront aux racines de se développer une fois en contact avec l'eau.

Une bonne alternative est la laine de roche, qui est dérivée de roches volcaniques et a une texture similaire à la laine, avec un niveau de rétention d'eau qui est utile pour garder les parties de la plante au-dessus des racines humides. En plus d'être placé à l'intérieur du conteneur utilisé pour la culture hydroponique, il peut également être placé dans le haut d'un seau ou même d'un réservoir sans son propre couvercle.

L'hydroponie implique également l'utilisation de perlite, un verre volcanique qui a la capacité de se dilater lorsqu'il est exposé à des températures élevées, ce qui le rend particulièrement efficace. Enfin, et surtout, la fibre de coco est une alternative valable et écologiquement durable aux substrats inertes conventionnels.

Choix de la variété de marijuana à cultiver

La sélection des génétiques de marijuana adaptés à la culture hydroponique est un facteur très important : lorsqu'ils sont cultivés en intérieur, les plants de cannabis peuvent absorber les engrais très rapidement, ce qui entraîne une croissance explosive.

Il est donc préférable d'opter pour des variétés sativa de petite taille afin de contenir leur développement, et faciliter l'optimisation de l'espace disponible en permettant la culture simultanée de différentes plantes, créant ainsi une diversification utile pour obtenir un rendement potentiellement plus élevé, ainsi que la possibilité de faire face facilement à d'éventuels changements de hauteur.

La variété White Widow est recommandée pour la culture hydroponique. Il s'agit d'un hybride composé de 50 % d'indica et de 50 % de sativa, capable d'atteindre une hauteur de 60 à 100 cm lorsqu'il est cultivé en intérieur, avec un rendement d'environ 450 à 500 g d'inflorescences par mètre carré après une période de floraison de 8 à 9 semaines.

Il ne faut pas sous-estimer la Royal Dwarf, un hybride entre la Skunk et la Ruderalis qui donne vie à une plante compacte parfaitement capable de garantir un excellent rendement en termes d'inflorescences : avec une hauteur plutôt contenue d'environ 40-70 cm, cette génétique peut facilement produire 200 g par mètre carré, en seulement 8 semaines de floraison, lorsqu'elle est cultivée en intérieur.

Choisir un système hydroponique adapté à vos plants de cannabis

Enfin, le choix du système de culture hydroponique du cannabis doit être fait en gardant à l'esprit que, généralement, tous les systèmes ont tendance à être similaires car ils utilisent une solution aqueuse enrichie en nutriments, bien que cela puisse varier en fonction de facteurs tels que l'exposition et la circulation de l'eau.

Examinons-les plus en détail.

La culture en eau profonde (dwc)

La culture en eau profonde est non seulement la solution la moins chère, mais aussi la plus adaptée aux cultivateurs novices, car les plantes sont placées dans des seaux dans lesquels une solution nutritive est utilisée en conjonction avec une pompe à air pour fournir la bonne quantité d'oxygène à tout moment.

La table à marée (ebb & flow)

Connu aussi sous le nom de " flux et reflux ", ce système, comme son nom l'indique, permet le flux et le reflux de l'eau. Caractérisé par une série de seaux suspendus sur un plateau équipé d'une entrée et d'une sortie d'eau, il voit les deux ouvertures reliées à un réservoir externe qui combine les nutriments avec une pierre poreuse qui favorise l'oxygénation et une pompe utilisée pour acheminer l'eau à l'intérieur du plateau lui-même.

Les racines des plantes ne semblent pas être constamment immergées dans l'eau, car il est nécessaire d'inonder périodiquement et indépendamment le plateau, afin de garantir un apport correct et constant de nutriments et d'oxygène, puis d'acheminer à nouveau l'eau à la fin de chaque cycle, à l'intérieur du réservoir, permettant ainsi au cultivateur de surveiller facilement les racines et la récolte.

Le système goutte à goutte

Ce système est également largement utilisé. Il s'agit d'un système hydroponique qui présente de nombreuses similitudes avec le système d'irrigation généralement utilisé pour le sol dans les cultures conventionnelles.

Il est en effet caractérisé par un grand plateau où est placé le substrat à l'intérieur duquel sont positionnées les plantes, chacune irriguée par un petit tube goutte à goutte individuel, placé dans la zone immédiatement adjacente.

En même temps, un réservoir d'eau externe, associé à une pompe et à des pierres poreuses, assure un égouttage constant : dans ce cas, les racines sont donc continuellement exposées à l'air, tandis que l'eau excédentaire, filtrée vers le substrat, retourne automatiquement à l'intérieur du réservoir sans provoquer d'excès.

La technique du film nutritif (nft)

De nombreux producteurs choisissent cette technique, qui consiste à placer les plantes à l'intérieur d'un cylindre incliné de sorte que l'eau, une fois pénétrée d'un côté, sorte de l'autre par gravité. Dans ce cas, les racines poussent directement dans le cylindre où, cependant, elles sont exposées à l'eau courante, la même eau qui entre par un réservoir dans lequel la pompe et ses pierres poreuses sont immergées, puis ressort une fois le cycle d'irrigation terminé.

Le système à mèche

il est également possible d'exploiter le système à mèches, un système de base similaire au système goutte à goutte : dans ce cas également, l'eau est placée dans un réservoir sous un plateau, d'où sortent de petites mèches qui pénètrent dans le substrat permettant l'irrigation de manière passive, sans qu'il soit nécessaire d'utiliser une pompe.

L’aéroponie

Une version moderne et évoluée de l'hydroponie est l'aéroponie, où l'eau est nébulisée et dispersée dans l'air de manière à maintenir un niveau optimal d'aération et d'hydratation. Ce système consiste à placer les plants de marijuana dans la partie supérieure d'un grand réservoir rempli d'eau à 25 %, où une pompe est immergée afin d'acheminer les nutriments vers des diffuseurs spéciaux situés sous le système racinaire. Grâce à la nébulisation, l'absorption par les racines est favorisée, permettant aux plantes de recevoir de l'air et de l'eau en quantité optimale.

Système hydroponique maison

Mais est-il possible de créer un petit système hydroponique à la maison ? Bien sûr qu'elle l'est ! Comme nous l'avons déjà mentionné, il existe sur le marché des kits prêts à l'emploi qui sont très pratiques à utiliser.

Mais est-il possible de créer un petit système hydroponique à la maison ? Bien sûr qu'elle l'est ! Comme nous l'avons déjà mentionné, il existe sur le marché des kits prêts à l'emploi qui sont très pratiques à utiliser.

Mais vous pouvez bien sûr contourner ce problème en utilisant simplement des seaux, des conteneurs et d'autres accessoires recyclés et de bricolage. Le plus important, cependant, est de ne pas se laisser vaincre par la paresse et de ne pas céder à l'improvisation : il faut suivre attentivement les phases de croissance des plantes et prendre toutes les mesures nécessaires au bon moment, comme pour toute culture intérieure.

Bien sûr, il est préférable de commencer avec un petit nombre de plantes, puis, au fur et à mesure que vous gagnez en expérience, vous pouvez agrandir votre installation.