Grâce à ses nombreuses qualités, la fibre de coco connaît une période particulièrement favorable. En particulier, ce matériau aux multiples facettes est de plus en plus utilisé dans l'agriculture. Dans cet article, nous découvrons comment il peut être utilisé dans la culture de la cannabis avec d'excellents résultats.

La fibre de coco est obtenue à partir de la partie qui sépare le fruit interne de la noix de coco de son enveloppe. Cette partie est appelée mésocarpe et correspond en pratique à la partie fibreuse externe et intermédiaire qui entoure le fruit.

La couche fibreuse est séparée de la noix et fait l'objet d'un long et minutieux processus artisanal, au terme duquel on obtient une fibre très solide.

La première étape du traitement consiste en une macération dans l'eau, le sel et la boue qui dure de 6 à 10 mois. De cette façon, tous les résidus organiques sont éliminés des fibres. Les fibres sont ensuite lavées, séchées au soleil, battues et rassemblées en balles. Le produit final est imprégné de silicate de sodium, de sels de bore ou de sulfates d'ammonium pour améliorer la résistance à la température et la fermeté.

Les caractéristiques qui font de la fibre de coco un matériau aux multiples facettes sont nombreuses : elle est résistante à l'humidité, au frottement, à l'usure, à l'eau de mer et au feu, c'est un excellent isolant acoustique et thermique et elle résiste aux attaques des parasites et des rongeurs. C'est pourquoi la fibre de coco est utilisée depuis des temps immémoriaux pour fabriquer des engins de pêche, des cordes, des nattes, des meubles et des tapis.

La fibre de coco est également utilisée pour fabriquer un éco-tissu similaire au feutre.

En vrac, la fibre de coco est utilisée en agriculture, car elle constitue un excellent conditionneur de sol et un filtre naturel lorsqu'elle est mélangée à de la perlite ou de l'argile expansée.

Pourquoi choisir les fibres de coco ?

Un nombre croissant de cultivateurs de cannabis choisissent de cultiver sur du coco.

Un nombre croissant de cultivateurs de cannabis choisissent de cultiver sur du coco. La raison en est les nombreux avantages que ce substrat offre.

L'un des principaux avantages de ce substrat de culture est son oxygénation, puisqu'il est très spongieux ; cela permet aux racines de se développer plus facilement et plus rapidement, ce qui entraîne une croissance plus vigoureuse des plantes.

Comme si cela ne suffisait pas, la fibre de coco est naturellement riche en hormones stimulantes qui contribuent à renforcer la plante et à la protéger des attaques fongiques et parasitaires.

La fibre de coco est également particulièrement adaptée à la culture hors sol, notamment celle hydroponique, en raison de sa grande capacité de rétention d'eau et d'oxygénation.

En résumé, la fibre de coco garantit d'excellents résultats, est moins vulnérable aux insectes et aux maladies, est réutilisable, est 100% écologique, légère et bon marché.

Comment fabriquer la fibre de coco

On trouve facilement sur le marché des fibres de noix de coco de bonne qualité. Mais si vous aimez faire vous-même, vous pouvez également fabriquer ce précieux substrat à la maison. Nous expliquons ci-dessous comment procéder.

Tout d'abord, voici les éléments dont vous avez besoin :

  • Noix de coco;
  • Tenailles;
  • Récipient en plastique;
  • Grand bol;
  • Mélangeur;
  • Eau.

Tout d'abord, décortiquez la noix de coco à l'aide des tenailles. Détricotez et séparez les fibres, en réduisant leur taille. Puis mettez-les dans le mélangeur e mélangez bien.

Regardez maintenant la poudre obtenue et éliminez les fibres restantes qui sont trop grosses. Votre fibre de coco est prête ! Pour l'utiliser, ajoutez un peu d'eau et de terre. Placez le mélange obtenu dans un récipient et pressez. Votre brique de coco est prête et restera bien humide pendant longtemps, même si la surface extérieure peut sembler sèche.

Comment faire pousser de la marijuana dans de la fibre de coco

La plupart des cultivateurs qui utilisent la fibre de coco aiment ajouter environ 30% de perlite au mélange pour obtenir les meilleurs résultats. Bien que de nombreux cultivateurs mélangent également des cailloux d'argile dans une proportion similaire.

La plupart des cultivateurs qui utilisent la fibre de coco aiment ajouter environ 30% de perlite au mélange pour obtenir les meilleurs résultats. Bien que de nombreux cultivateurs mélangent également des cailloux d'argile dans une proportion similaire.

Avec des résultats tout aussi excellents. À tel point que l'on peut trouver des mélanges prémélangés de fibre de coco et de cailloux d'argile dans certains magasins de culture en ligne.

Si vous avez de la fibre sous forme de briques de coco de bonne qualité, chaque brique sera relativement uniforme. Si vous ajoutez 4 à 5 litres d'eau et que vous laissez tremper pendant environ 30 minutes, vous obtiendrez 9 à 10 litres de milieu par brique. Ajoutez simplement de la perlite et mélangez à la main dans un seau de bonne taille.

Utiliser le substrat de culture résultant simplement à la place de la terre, en prenant soin d'apporter la bonne quantité d'engrais en temps voulu et d'arroser correctement.

Commet nourrir le cannabis cultivé dans la fibre de coco

L'arrosage et l'alimentation des plants de cannabis cultivés dans la fibre de coco est une transition relativement simple pour les cultivateurs hydroponiques et les cultivateurs biologiques.

L'arrosage et l'alimentation des plants de cannabis cultivés dans la fibre de coco est une transition relativement simple pour les cultivateurs hydroponiques et les cultivateurs biologiques.

En général, les engrais hydroponiques donnent de meilleurs résultats que les nutriments pour sol organique de la plupart des marques dans la fibre de coco. Plus précisément, les gammes de nutriments spécifiques au coco sont à prendre en considération.

La fibre de coco est plus indulgente que la plupart des milieux hydroponiques, mais pas aussi efficace que la terre. Ceci étant dit, vous pouvez absolument arroser à la main des plants de cannabis dans de la fibre de coco comme on le ferait avec de la marijuana cultivée en terre.

De plus, le cultivateur peut évaluer quand arroser en soulevant les pots. Léger et sec, comme c'est le cas pour la terre : c'est le moment d'arroser.

La fibre de coco, contrairement à la plupart des sols destinés à la culture du cannabis, n'est pas fertilisé. Une solution nutritive légère doit être appliquée comme pour une culture hydroponique dès le début.

Le pH de votre eau devra être ajusté pour s'assurer que vous restez dans la zone idéale pour la fibre de coco, à savoir un pH de 6,0.

Sans nutriments spécifiques au coco, vous découvrirez très vite que la fibre de coco ne retient pas le calcium très facilement. Le choix de la solution nutritive peut être délicat pour les débutants.

C'est d'autant plus vrai avec un mélange de nutriments et de suppléments hydroélectriques. Le fer est un autre micronutriment manquant dans la fibre de coco. Ces carences se rencontrent très souvent ne sont résolues, réduisant ainsi la récolte finale. Commencez par les nutriments spécifiques au coco et vous n'aurez pas à résoudre les problèmes plus tard. Surtout si vous êtes un cultivateur débutant.

Conseils et astuces pour utiliser la fibre de coco

La culture de la fibre de coco peut être très satisfaisante, surtout dans la culture en intérieur. Cependant, quelques précautions doivent être prises. L'arrosage, par exemple, est très important.

En général, un arrosage par jour est suffisant. En même temps, cependant, dans la phase de croissance la plus précoce, afin de favoriser le développement des racines, il est parfois préférable de ne pas arroser.

Pour les plantes adultes, en revanche, il est parfois nécessaire d'augmenter la fréquence des arrosages, car un problème d'accumulation de sel peut survenir. De même, il est conseillé de rincer la fibre de coco à l'eau claire au moins une fois par semaine.

Si l'on est prudent et que l'on évite les erreurs, l'utilisation de la fibre de coco comme substrat peut être l'un des nombreux moyens d'augmenter le rendement du cannabis.