Ceux qui s'aventurent dans la culture du cannabis savent qu'ils seront confrontés à la possibilité de récolter joie et satisfaction, mais aussi beaucoup de travail. La culture du cannabis requiert soin et passion, plus ou moins selon la variété choisie et la méthode de culture.

Ce que tous les cultivateurs ont en commun, cependant, c'est le moment d'incertitude qui précède immédiatement la récolte du cannabis. Quel est le bon moment ?

A quoi devez-vous faire attention ? Mal choisir le moment de la récolte du cannabis peut compromettre à la fois le rendement et les effets. Apprendre à ne pas faire d'erreurs est toutefois possible. Comment ? Parlons-en dans cet article !

Quand le cannabis est à maturité ?

La condition préalable à la récolte est que les plantes de cannabis soient suffisamment matures pour qu'il n'y ait pas de risque de récolter trop tôt ou trop tard. Mais comment savoir si un plant de cannabis est mûr pour la récolte ?

La vérité, c'est qu'il vous le dira lui-même : il suffit de savoir lire ces signes !

Ces signaux se manifestent principalement à travers les pistils et les trichomes.

Comment savoir quel est le meilleur moment pour récolter ?

Commençons par les pistils : ils se trouvent dans la partie supérieure des fleurs et ont une forme filamenteuse facilement reconnaissable. Ils sont également visibles à l'œil nu. Le pistil, qui contient les organes reproducteurs femelles, est, pendant une grande partie de la phase de croissance, de couleur très claire, devenant de plus en plus blanc avec le temps. Le pistil blanc est le signe qu'il n'est pas encore temps de récolter le cannabis.

Lorsque les pistils commencent à foncer, cela signifie que les plantes arrivent lentement à maturité. Dès que la plupart des pistils sont partiellement noirs, on peut commencer à penser à la récolte.

La modification des pistils est liée à la proportion de cannabinoïdes dans la plante : plus elle est mature, plus le contenu en cannabinoïdes sera haut.

Nous allons maintenant nous intéresser aux trichomes. Leur identification est plus difficile que dans le cas des pistils. On les trouve dans les fleurs et les folioles résineuses. Elles ont la forme de petites glandes ressemblant à des champignons et sont riches en cannabinoïdes et en terpènes. Contrairement aux pistils, les trichomes sont microscopiques et impossibles à observer à l'œil nu. Pour ce faire, vous avez besoin d'une loupe ou, mieux encore, d'un microscope. Au début, les trichomes ont un aspect très clair, presque transparent et cristallin. Lorsqu'ils commencent à mûrir, ils prennent une couleur blanchâtre et laiteuse.

La récolte sera possible lorsqu'ils seront complètement opaques, car c'est à ce moment-là que la teneur en cannabinoïdes atteint son maximum. Si vous décidez d'attendre plus longtemps, les trichomes commenceront à jaunir. À ce stade, les effets de la marijuana récoltée seront plus sédatifs et relaxants.

Reconnaître les signes

Outre les signes principaux que sont les pistils et les trichomes, d'autres signes indiquent que le moment de la récolte est proche. Il est utile de les énumérer, car les cultivateurs inexpérimentés peuvent dans certains cas prendre certains d'entre eux pour des signes négatifs, alors qu'il s'agit simplement de "symptômes de maturité".

Par exemple, les grandes feuilles ont tendance à perdre leur éclat et à jaunir. Lorsque les grandes feuilles en éventail changent de couleur (du vert vif au jaunâtre), cela signifie que la plante détourne toute son énergie (sous forme de nutriments) vers les fleurs, qui commenceront très probablement à être belles et grandes. C'est le premier signe que le jour de la récolte est proche. Attention toutefois, car si cela se produit loin de la date de récolte, cela peut être le signe évident de problèmes persistants tels que la parasitose, les champignons ou la malnutrition.

Il faut également surveiller l'état général de la plante, car un changement de température peut provoquer une modification des pistils semblable à celle de la maturation, sans qu'il soit vraiment temps de récolter.

Enfin, faites toujours attention à la couleur des trichomes : lorsqu'ils sont laiteux, la teneur en THC est la plus élevée, si vous attendez que les trichomes deviennent ambrés, c'est le CBD qui sera le plus élevé possible.

Pourquoi les trichomes sont-ils importants pour déterminer la récolte ?

Les trichomes sont une partie très importante de la plante de cannabis, car ils contiennent des cannabinoïdes tels que le THC et le CBD, des terpènes qui déterminent l'odeur caractéristique de la marijuana, et des flavonoïdes responsables du goût.

Dans cette optique, il est facile de comprendre l'importance de ces petits cristaux en forme d'épingle et leur influence sur la qualité des têtes de cannabis.

La quantité de trichomes à la surface des feuilles est synonyme de qualité de la plante ; plus il y en a, plus la qualité est élevée.

Il est facile de voir comment le niveau de leur développement peut être l'élément clé pour décider s'il est temps de récolter.

Différence de récolte entre le cannabis d'intérieur et d'extérieur

Bien entendu, au moment de la récolte, de petites distinctions doivent être faites en ce qui concerne la méthode de culture, notamment si vous cultivez à l'intérieur ou à l'extérieur.

Dans la culture en intérieur, il est plus facile de déterminer le moment de la récolte, car cette méthode de culture est très contrôlée et suit généralement un calendrier fixe.

En revanche, si vous cultivez du cannabis photopériodique en extérieur, c'est la nature qui déterminera une grande partie du calendrier et décidera du moment de la récolte. Dans ce cas, il existe de nombreuses mesures concernat comment cultiver du cannabis en exterieur.

Les variétés à dominante sativa peuvent par exemple avoir besoin de beaucoup de patiences, en demandant jusqu’à 3-4 mois pour finir la phase de floraison.

Les hybrides et variétés à dominante indica, par contre, sont plus rapides. Elles peuvent être prêtes à la récolte en 2-3 mois de floraison.

En résumant, nous pouvons dire qu’une culture de cannabis à photopériode en extérieur est un grand investissement de temps. Il peut falloir entre 6 et 9 mois à partir de la germination jusqu’à la récolte.

C’est pourquoi que les variétés autofloraison sont devenues très populaires parmi les cultivateurs en extérieur et ces débutants. Ces variétés sont beaucoup plus prévisibles et sont souvent la seule option pour ceux qui vivent dans des régions plus froides. Là encore, il existe des méthodes pour savoir si votre plante autofleurissante est prete a etre recoltee.

Pourquoi est-il important de laver les racines avant de les récolter ?

Une pratique liée à la récolte est le rinçage des racines, qui doit être effectué quelques semaines avant la récolte.

L'action de rincer une plante consiste à utiliser de l'eau courante pour éliminer activement tous les éléments nutritifs du sol. Les minéraux ou les éléments nutritifs présents dans le sol sont ainsi emportés, laissant le sol propre. Mais pourquoi vouloir retirer tous les minéraux du sol ?

C'est une pratique qui aide considérablement votre récolte. Lorsque les nutriments sont retirés du sol, votre plante est obligée d'utiliser tous les nutriments encore présents en elle.

Le lavage des racines obligeant la plante de cannabis à utiliser tous les nutriments qu'elle contient, cela devrait permettre d'éliminer tout résidu susceptible de compromettre la bonne utilisation des bourgeons récoltés.

Mais si vous le faites trop tôt, cela peut laisser votre plante en mauvaise santé ; un bon choix du moment est donc essentiel.

Quand commencer le lavage des racines

Le rinçage des racines est normalement commencé deux semaines avant la récolte. Si la plante a une période de floraison de huit semaines, le rinçage des racines doit avoir lieu six semaines après le début de la phase de floraison.

Il est préférable de regarder attentivement les trichomes de votre plante pour évaluer quand votre marijuana sera probablement prête à être récoltée.

Si les petits trichomes commencent tout juste à passer d'une couleur claire à une couleur terne et laiteuse, cela peut être un bon signe que la plante est prête à commencer à rougir. Le délai doit être calculé à deux semaines avant que la plupart des trichomes aient atteint la couleur souhaitée pour la récolte.

De quoi avez-vous besoin pour une bonne récolte ?

En conclusion, voyons de quoi se compose le kit du parfait récolteur de marijuana ! ci-dessous, nous énumérons et décrivons brièvement les outils dont vous pourriez avoir besoin pour faire de la récolte une expérience agréable et sans mauvaises surprises :

  • Ciseaux pour nettoyer les têtes (stériles et de préférence une bonne marque);
  • Gants en latex ou en vinyle (de préférence en vinyle);
  • Des boîtes en carton avec des trous sur le dessus pour laisser passer l'air pendant le séchage;
  • Des sacs à pain en papier pour sécher les têtes "popcorn", c’est à dire les plus basses, les moins développées. Une autre solution consiste à tendre un fil de pêche ou une ficelle entre les deux côtés d'une armoire vide pour créer un environnement de séchage parfait;
  • Déshumidificateur (un modèle bon marché suffira);
  • Thermomètre/hygromètre (prenez celui qui se trouve dans votre armoire de culture si vous en avez une);
  • Un sac poubelle noir (pour y mettre les déchets tels que les branches et les grandes feuilles);
  • Une feuille de papier sulfurisé (avec laquelle vous recouvrez la table sur laquelle vous allez nettoyer les plateaux);
  • Alcool isopropylique (pour enlever les résidus de résine sur les gants en latex et les ciseaux. Sur les gants en vinyle, en revanche, la résine se détache plus facilement. Vous pouvez simplement frotter la lame des ciseaux sur la surface des gants pour enlever le haschisch collant);
  • Couteau aiguisé (très utile pour racler le hachis après la récolte des gants et/ou des ciseaux);
  • Bien sûr, de la musique, du temps et peut-être un joint (voir comment rouler un joint!) : la récolte prend du temps.

Considérez qu'être capable de récolter 100g de matière végétale par heure est déjà un très bon résultat !