La culture du cannabis en intérieur peut sembler intimidante, mais une fois que vous aurez acquis les compétences nécessaires, vous n'aurez plus besoin de chercher de l'herbe ! Avec les connaissances et l'équipement adéquats, même les cultivateurs débutants peuvent obtenir d'excellents rendements en intérieur. Explorez notre aperçu de la culture en intérieur pour vous préparer au processus.

Les principales raisons de choisir la culture en intérieur

La culture du cannabis en intérieur présente de nombreux avantages, dont les plus notables sont les suivants :

  •  la possibilité de récolter tout au long de l'année;
  • Des récoltes régulières;
  •  La capacité d'exercer un contrôle sur l'environnement de culture;
  • contrôle de la floraison, si l'on choisit des variétés photopériodiques;
  •  L'intimité qu'offre cette forme de culture plus que toute autre;
  • Moins de parasites.

Comment bien démarrer une culture de cannabis en intérieur

Mais comment s'équiper avant de commencer une culture intérieure de cannabis de la bonne manière ?

Voici, ci-dessous, une liste vraiment complète des choses dont vous aurez besoin :

  • Un espace de culture: Il peut s'agir d'une pièce inutilisée, d'une tente de bricolage, d'un placard, d'un meuble remis à neuf ou même d'un vieux réfrigérateur !
  • Un thermomètre et/ou un hygromètre: vous les utiliserez pour contrôler la température et l'humidité de votre espace de culture.
  • Ciseaux et cisailles: Couper, former et manipuler les variétés de cannabis peut vraiment les aider à prospérer et à produire des fleurs plus grandes, plus denses et plus puissantes.
  • pH-mètres et EC-mètres: ces outils vous aideront à surveiller le pH et la conductivité électrique de votre substrat pour vous assurer que vos plantes peuvent accéder à tous les nutriments que vous leur donnez.
  • Luxmètre: les plantes de cannabis aiment la lumière et les luxmètres vous aideront à mesurer et à optimiser la lumière dans votre salle de culture.
  • Minuterie: Elle est utilisée pour automatiser le cycle de la lumière.
  • Ficelle: pour attacher vos plantes ensemble pendant l'entraînement. Nous vous recommandons d'utiliser une ficelle de jardinage appropriée ou quelque chose de similaire pour éviter d'endommager vos plantes.
  • Seaux et tasse à mesurer: pour mesurer la quantité de nutriments que vous donnerez à vos plantes
  • Une loupe: pour inspecter les trichomes de vos plantes lorsqu'elles fleurissent et pour inspecter le feuillage à la recherche de parasites ou d'autres problèmes.
  • Piquets de jardin: pour soutenir les branches les plus lourdes pendant la floraison
  • Les nutriments: ils peuvent se présenter sous de nombreuses formes, mais vos plantes ont besoin de suffisamment de nutriments pour produire une récolte productive.
  • Pots et récipients: la plupart des cultivateurs d'intérieur utilisent des pots en plastique blanc de 11 litres. Cependant, vous pouvez également utiliser du tissu et d'autres pots technologiques. Dans tous les cas, vous pouvez placer environ neuf pots de 11 litres par m².
  • - Kits de démarrage: Les kits de démarrage se composent de graines autofleurissantes ou féminisées et d'un propagateur pour faciliter la création d'un environnement parfait pour la croissance et le développement des plantes.

Comment contrôler le taux d'humidité, culture en intérieur de cannabis

Comme toute autre plante, le cannabis se développe dans des conditions environnementales spécifiques. La température et l'humidité sont probablement les principaux facteurs externes qui influent sur la santé et la croissance des plantes.

Pendant la phase végétative, les températures diurnes (ou avec les lumières allumées) doivent être maintenues entre 22 et 28°C, tandis que l'humidité relative doit être comprise entre 40 et 70%. Les variétés sativa peuvent tolérer des conditions légèrement plus chaudes et plus humides que les indicas. Les températures avec les lumières éteintes pendant la phase végétative devraient se situer entre 18 et 23°C.

Pendant la phase de floraison, vous devrez maintenir la température de votre chambre de culture entre 20 et 26°C. L'humidité ne doit pas dépasser 50 % pour éviter la pourriture des bourgeons et d'autres problèmes fongiques pendant cette période critique. Pendant les deux dernières semaines de la floraison (lors du rinçage de vos plantes), envisagez de baisser encore la température à 18-24°C, avec un taux d'humidité de 30-40%.

Quand arrive les premiers bourgeons en culture de cannabis en intérieur

La phase de floraison est une période passionnante pour les cultivateurs. Pendant les deux premières semaines de cette phase, vos plantes traverseront une période de croissance accélérée ou "d'élongation".

Dès la deuxième semaine de floraison, vos plantes devraient montrer leur sexe (gardez un œil sur les sacs de pollen mâles pour éviter la pollinisation) et commencer à développer leurs fleurs. Le temps nécessaire à la maturation d'une plante varie selon la variété : certaines indicas sont prêtes à être récoltées au bout de 7 à 8 semaines, tandis que certaines sativas peuvent prendre plus de 12 semaines pour arriver à maturité.

Pendant la floraison, vous devrez fertiliser vos plantes avec plus de phosphore pour favoriser la croissance et la densité de leurs fleurs.

Pendant cette phase, vous ne pouvez pas transplanter ou faire beaucoup d'interventions sur vos plantes. Une défoliation légère peut convenir, mais à ce stade, tout stress important que vous leur infligerez nuira à leur capacité à produire des fleurs.

Quelle plante choisir culture intérieur cannabis

Il existe d'innombrables variétés de cannabis sur le marché et les sélectionneurs consacrent beaucoup d'études, de temps et de ressources pour perfectionner et créer constamment de nouvelles souches de cette plante millénaire. Dans ce monde diversifié, le cultivateur débutant peut se sentir très perdu.

En général, nous recommandons les variétés à dominance indica aux cultivateurs débutants. Ils fleurissent plus rapidement, sont plus compacts et produisent des résultats spectaculaires. Par contre, concernant les Sativas, leur hauteur et leur période de floraison peuvent les rendre un peu plus difficiles à gérer, surtout si vous n'avez pas beaucoup de ressources.

Cependant, les éléments qui doivent être pris en compte sont les suivants :

  • la résistance aux parasites;
  • résistance à l'excès d'humidité et à la chaleur ou au froid.

Surtout, si l'on est débutant, il est bon d'opter pour des variétés qui résistent le mieux possible aux éventuelles erreurs de culture.

Si vous ne parvenez pas à vous décider pour une seule variété, il n'y a absolument aucun problème à cultiver plusieurs variétés de cannabis dans la même boîte ou pièce. Gardez simplement à l'esprit que vous aurez affaire à des plantes de différentes hauteurs et de différentes périodes de récolte, ce qui peut constituer un défi si vous n'êtes pas très expérimenté.

Quelle graine de cannabis pour culture intérieure

Si nous voulons parler davantage des graines, il y a certaines graines qui sont mieux adaptées à la culture en intérieur que d'autres. Voyons-les ensemble !

Qu'il s'agisse de graines autoflorissantes ou féminisées, les variétés suivantes se prêtent particulièrement bien à ce type de culture :

Ces variétés sont rustiques, donnent de bons rendements, ont des périodes de floraison relativement courtes et sont particulièrement adaptées aux débutants. Sans compter qu'ils donnent de l'herbe de très bonne qualité !

Choisir le meilleur endroit pour la culture en intérieur 

Les cultivateurs ont un large éventail de choix lorsqu'il s'agit d'aménager une zone de culture. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des possibilités qui peuvent être utilisées à cette fin :

  • Sous-sols: les sous-sols ou les caves constituent un refuge sûr pour cacher une culture de cannabis. Ils sont généralement dépourvus de fenêtres, ce qui évite les problèmes d'infiltration de la lumière. De plus, les sous-sols sont généralement grands et offrent plus qu'assez d'espace pour obtenir des récoltes abondantes.             Un sous-sol parvient à maintenir une température uniforme tout au long de l'année et ses paramètres environnementaux sont faciles à ajuster en utilisant les mêmes réglages intérieurs automatiques, quelle que soit la saison. La plupart des sous-sols sont équipés de conduits de ventilation pour expulser l'air stagnant vers l'extérieur. Cependant, vous devez faire très attention à l'endroit où ces conduits aboutissent. Souffler un nuage de terpènes vers la fenêtre d'un voisin n'est pas recommandé. Dans ce cas, un filtre à charbon actif de bonne qualité éliminera les odeurs suspectes;   
  • Garage: À moins qu'il ne soit utilisé pour garer une voiture, le garage est souvent un espace de stockage pour des objets aléatoires. Les garages sont généralement frais en été et relativement chauds en hiver, ce qui rend extrêmement facile le réglage de leurs paramètres environnementaux. De plus, une armoire de culture a l'air beaucoup plus innocente dans un garage que dans une chambre ou un salon! En général, les garages ne sont pas aussi bien isolés que le reste de la maison. Veillez à couvrir les interstices et les courants d'air qui pourraient répandre les odeurs de vos plantes dans la rue. Si vous n'utilisez pas une boîte de culture ou un placard réaménagé, occultez les fenêtres. La vue d'une lampe à LED violette et bleue éveillera certainement les soupçons si vous n'essayez pas de la cacher;
  • Grenier: Les greniers sont l'un des endroits les plus sûrs pour cultiver du cannabis. Les invités n'ont aucune raison d'y entrer et elles ne sont souvent accessibles que par une échelle. Les greniers sont presque toujours complètement sombres et ne reçoivent aucune infiltration de lumière. Il y a de fortes chances que votre grenier ne dispose pas de prises de courant et qu'il vous semble déplacé d'y suspendre une rallonge. Pensez donc à installer quelques prises de courant pour plus de discrétion et de facilité. À moins que vous n'utilisiez des lumières LED, il peut être judicieux de placer quelques ventilateurs pour garder l'espace plus frais;
  • Grow box: Avec les boîtes de culture, vous pouvez littéralement faire pousser du cannabis n'importe où à l'intérieur d'une maison. Avec quelques matériaux de base, comme des tuyaux en PVC, du ruban adhésif, une scie à main, une bonne lumière et un ventilateur, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour construire une boîte de culture personnalisée. Vous pouvez modifier la taille d'une boîte de culture pour l'adapter à n'importe quel coin de la maison;
  • Pièces de rangement ou petits espaces: il est toujours possible d'obtenir d'excellentes récoltes dans des espaces étonnamment petits. Profitez du principe de la micro-culture pour faire pousser des plantes compactes adaptées aux petits placards, boîtes et espaces de rangement réaménagés.

Installer une chambre de culture

Largement utilisées dans le domaine de l'hydroponie, les boîtes de culture sont de véritables boîtes de taille variable et constituées d'une structure spécifique capable de caractériser un environnement contrôlé à l'intérieur duquel il est possible de "programmer" facilement la germination, le développement et la croissance des espèces botaniques choisies, indépendamment et selon leur cycle de vie, exactement comme cela se produirait dans la nature.

La grow box, ou l'aménagement d'une salle de culture, offre l'avantage de pouvoir fonctionner de manière discrète.

La culture pratiquée à l'intérieur de la grow box est très semblable à celle traditionnelle réalisée en plein champ, à l'exception toutefois de l'utilisation de la lumière artificielle pour simuler les effets typiques de la radiation solaire : cette installation en effet, comme déjà mentionné fait usage de l'hydroponie, imite tous les éléments caractéristiques qui, même dans la nature, favorisent la croissance et le développement régulier de n'importe quelle espèce botanique et de fleurs.

En général, la boîte de culture, qui peut également être fabriquée de manière "artisanale", consiste en une structure ou un squelette fait de matériaux durables et flexibles tels que le fer ou l'aluminium, qui est recouvert d'une feuille assez épaisse de matériaux réfléchissants. Cela crée une sorte de boîte complètement étanche et isolée de la lumière et de l'air extérieurs, à l'exception d'une série de manchons et de charnières nécessaires pour accéder à la culture elle-même.

Chaque boîte de culture intérieure, même si vous choisissez de cultiver du cannabis, a besoin de l'aide de lampes spécifiques capables de simuler parfaitement la lumière du soleil, offrant ainsi la possibilité de cultiver de manière efficace et productive quelle que soit la saison ou l'époque de l'année. En les différenciant selon leur puissance et leur période spécifique, il est possible de favoriser la germination, le développement ainsi que la floraison : pour favoriser la germination et le développement de la plante, on recommande des lampes à lumière blanche froide, de préférence faible, tandis que pour la floraison et la fructification, plus appropriées sont les lampes à lumière rouge ou orange, chaude et plus intense.

Un aspirateur est également indispensable à l'intérieur de la grow box, utile non seulement pour extraire l'air chaud qui est le résultat direct de l'éclairage artificiel, mais aussi et surtout pour atténuer le parfum caractéristique du cannabis : ce dispositif sera évidemment intégré à un ventilateur de refroidissement qui introduira de l'air frais ainsi qu'un filtre utile pour que la ventilation ne conduise pas à l'émission d'agents externes ou de poussières potentiellement nocifs pour les plantes. Enfin, la boîte de culture sera complétée par une minuterie ou un minuteur analogique qui pourra non seulement contrôler la température interne mais aussi définir ce que l'on appelle la "saisonnalité".

Parfaite pour s'intégrer dans des espaces réduits, la grow box dispose d'une alternative valable pour des environnements plus grands : la "grow room", une véritable pièce, comme un petit garage, une cave ou un simple débarras, dans laquelle vous pouvez installer le même équipement que la grow box avec l'avantage d'avoir une culture plus importante donnée par un plus grand nombre de plantes.

Compte tenu de sa taille, la chambre de culture permet de stimuler plus facilement la croissance des plants de cannabis par la culture hydroponique, qui est beaucoup plus complexe à mettre en œuvre dans une simple boîte de culture.

Grâce à la culture hydroponique, il est en effet possible d'optimiser la productivité de la culture au moyen d'un système de pompage spécial capable d'apporter la bonne quantité d'eau et de nutriments directement aux racines de la plante: une méthode propre qui garantit une croissance optimale, favorisant une croissance rapide et une floraison précoce.

L'apport d'eau se fait donc de différentes manières, variant selon les besoins et les espèces botaniques choisies: le goutte-à-goutte est la méthode la plus répandue, celle qui permet, grâce à l'utilisation d'une petite pompe, de libérer les nutriments sous forme de gouttes délivrées aux racines. Cependant, des alternatives valables sont représentées par les systèmes à flux profond, DWC et les systèmes aéroponiques, qui utilisent la nébulisation.

L'utilisation de la grow box est aujourd'hui immédiate : on trouve facilement sur le marché des kits plus ou moins complets qui permettent une mise en place rapide et totalement indépendante, permettant de procéder à la culture en intérieur dans des délais rapides.

Et c'est précisément la culture en intérieur qui est devenue l'une des tendances les plus actuelles : elle offre l'avantage d'un espace cultivable si vous n'avez pas de potager, elle facilite et favorise la productivité de la culture et vous permet de profiter de l'intimité de votre maison même en présence de plantes de cannabis, qui ont toujours été les protagonistes incontestés en matière d'hydroponie et de culture en intérieur.