Le grinder est un accessoire spécial conçu dans un seul but : broyer le tabac et les épices, mais il est désormais largement utilisé aussi et surtout par les consommateurs réguliers de cannabis. Il permet, à travers le broyage, d'augmenter le volume des inflorescences, en obtenant une fumée ou une vaporisation plus homogène et corsée, en valorisant les cannabinoïdes et en exaltant de toutes les manières le composant résineux présent.

Il existe de nombreux types de broyeurs sur le marché et si le but de cet outil, indispensable à tout fumeur qui se respecte, est de broyer, il est également vrai qu'il est possible de choisir parmi de nombreux matériaux, formes et tailles pour satisfaire les consommateurs les plus exigeants.Nous avons donc créé ce guide, destiné à comprendre les différences et les similitudes entre des broyeurs de plus en plus fonctionnels et avant-gardistes, afin de faciliter le choix.

Qu’est-ce qu’un grinder à cannabis

Un grinder à cannabis est un petit objet composé normalement de 2 parties séparées pour laisser un espace entre les deux où placer les têtes.

Un grinder à cannabis est un petit objet composé normalement de 2 parties séparées pour laisser un espace entre les deux où placer les têtes. Cette chambre creuse ou intérieure contient différentes protubérances ou barbes qui, lorsqu’elles sont tournées, s’entrelacent les unes avec les autres, écrasant la fleur séchée pour la laisser en petits morceaux homogènes, parfaits pour rouler et consommer.

Les moulins à cannabis sont habituellement métalliques, faits de bois ou de plastique, à l’origine ils étaient faits de bois et avec des pointes internes en acier. Aujourd’hui, il existe des milliers de modèles de meuleuses, de matériaux, de couleurs et même d’utilisations différentes.

A quoi sert un grinder de weed ?

La mission principale du grinder à cannabis est de broyer le cannabis. Si la marijuana est broyée de manière homogène, la combustion du joint se fait de manière adéquate, ceci est dû au fait qu’elle peut être mieux pressée lorsque les morceaux de bourgeons sont plus petits. De cette façon, elle brûle uniformément, ce qui lui donne un goût plus constant.

Un autre avantage est que le cannabis est plus utilisé, parce que quand on moud la marijuana à main, beaucoup de résine reste attachée à notre peau: ce sont des trichomes perdus, les plus précieux de la plante.

Combien de types de grinder existe-t-il ?

Comment choisir le bon type de broyeur pour satisfaire tous les besoins ? Il existe de nombreux modèles différents sur le marché, prêts à satisfaire facilement aussi bien ceux qui décident d'aborder le monde du cannabis pour la première fois que ceux qui, en tant que fumeur régulier et avancé, ont besoin d'un produit performant capable d'améliorer considérablement l'expérience.

Broyeur en bois

Les broyeurs en bois sont généralement fabriqués à la main, même s'il est possible de trouver des produits facilement fabriqués en série. Dédiés au broyage pur de l'inflorescence, ils sont composés de deux parties, équipées de petites dents en métal et semblables à des clous : constitués d'une structure de base, les broyeurs en bois n'ont guère de compartiments dédiés à la collecte des résines et du kief.

Esthétiquement beaux, ils rendent le hachage plutôt naturel, bien qu'ils présentent un inconvénient lié à leur caractère artisanal : bien que le bois ne soit généralement pas traité et que la saveur de l'herbe ne risque en aucun cas d'être altérée, les dents ont souvent tendance à perdre leur tranchant, affectant ainsi le broyage.

Grinders en plastique ou acrylique

Les broyeurs en acrylique ou en plastique sont parmi les plus courants et les moins chers du marché : fabriqués en plastique ou en acrylique, ils se composent généralement de 2 ou 3 parties souvent accompagnées d'un compartiment spécial dédié au kief. Bien qu'ils figurent parmi les plus utilisés, ils peuvent comporter un inconvénient à ne pas sous-estimer : l'utilisation constante peut entraîner une usure des dents, voire une casse, rendant cet outil totalement inefficace.

Grinders métalliques

La plupart des broyeurs disponibles sont fabriqués à partir d'alliages métalliques galvanisés particuliers, d'aluminium, de titane et d'acier, dont chacun présente des particularités, des mérites et des défauts, tant en termes de fonctionnalité que de prix.

Les broyeurs métalliques sont considérablement plus appréciés que les broyeurs en plastique ou en bois, ils ont des dents difficilement usables, souvent garanties à vie et capables de broyer des inflorescences de haute densité, toujours de manière optimale.

La facilité de traitement des métaux offre donc l'avantage de placer des broyeurs d'herbe adaptés à toutes sortes d'exigences, à plusieurs compartiments, mécaniques ou automatisés.

Grinders en aluminium

Les broyeurs en aluminium font partie de la catégorie des broyeurs métalliques et se distinguent notamment par leur légèreté caractéristique, leur maniabilité et leur plus grande durabilité. L'aluminium seul permet de concevoir des broyeurs d'excellente facture, toujours fonctionnels et efficaces, toujours appréciés par la plupart des fumeurs réguliers ou occasionnels, complices de l'excellent rapport qualité/prix.

Grinders en céramique

Les broyeurs en céramique représentent le véritable haut de gamme en termes de performances : difficiles à trouver, en raison du prix souvent peu économique, ils permettent de réaliser un hachage extrêmement fin, homogène et lisse, grâce à une capacité de coupe capable de rester inchangée dans le temps associée à un style unique, particulièrement adapté aux connaisseurs. Ils peuvent être définis comme de véritables produits de niche.

Grinders à manivelle

Très populaires également sont les broyeurs à manivelle, des broyeurs d'herbe particuliers équipés de mécanisation, avec un bouton utile pour faciliter le processus de broyage de l'herbe, qui ressemble en fait au typique "moulin à café". Ils sont dotés d'une manivelle qui doit être actionnée manuellement et reliée à la couronne supérieure du broyeur, ce qui détermine un mouvement rotatif appliqué aux anneaux de broyage placés à l'intérieur de l'instrument. 

Utiles et fonctionnels, ils permettent un broyage optimal de l'herbe sans compromettre le goût et la qualité.

Grinders en pierre ollaire

Tout comme ces en bois, les moulins en pierre ollaire ne sont pas un choix particulièrement efficace : ils ont tendance à être extrêmement lourds et peu maniables, et considérablement sujets à l'usure en raison de la présence de chevilles en bois ou en métal qui ne sont pas très résistantes et sensibles au temps et à l'usage.

Grinders électriques

Dédiées aux plus flemmards, les meuleuses électriques sont généralement caractérisées par des alliages métalliques et alimentées par de simples batteries rechargeables. Elles offrent certainement des performances notables en termes de finesse de coupe et de rapidité d'exécution. 

Comme elles sont souvent de grande taille, elles peuvent également comporter une chambre pour la résine filtrée. Elles sont donc en mesure de garantir une qualité de côtelette absolument unique.

Comment déchiqueter l'herbe avec un grinder

Hacher l'herbe avec le broyeur est relativement simple : si vous utilisez un broyeur manuel, il suffit de placer l'herbe dans le compartiment approprié, de fermer l'outil en faisant correspondre les différentes parties qui le composent.

déterminer ensuite un mouvement rotatif antithétique des deux moitiés, actionné jusqu'à ce que le niveau de broyage souhaité soit atteint.

Le même mécanisme d'action est également présent dans les meuleuses mécaniques où le mouvement est toutefois actionné au moyen d'une petite manivelle. Il en va de même pour les meuleuses électriques où le même mouvement s'effectue automatiquement sans qu'il soit nécessaire de l'actionner à la main.

Comment déchiqueter l'herbe sans grinder

Si vous ne disposez pas d'un moulin pour couper l'herbe, vous pouvez utiliser une série de méthodes domestiques plus ou moins fonctionnelles : par exemple, vous pouvez utiliser un moulin à café traditionnel, qui vous permet de simuler parfaitement l'action d'un moulin à manivelle mécanique commun.

Si vous ne disposez pas d'un moulin pour couper l'herbe, vous pouvez utiliser une série de méthodes domestiques plus ou moins fonctionnelles : par exemple, vous pouvez utiliser un moulin à café traditionnel, qui vous permet de simuler parfaitement l'action d'un moulin à manivelle mécanique commun.

En alternative, on utilise souvent un mortier classique avec un pilon, mais cette solution n'est pas recommandée car l'action provoquée par les deux instruments a tendance à écraser l'herbe, ce qui entraîne un gaspillage de résine, de pollen et de kief et un rendement final absolument décevant.

Parmi les solutions alternatives utiles, il y a sans doute l'utilisation de ciseaux, avec lesquels il est possible de couper les inflorescences en petits fragments de la taille souhaitée, en un temps relativement court et sans affecter en rien la qualité du produit. Valable aussi la méthode avec un couteau appliqué sur une planche à découper qui agit comme des ciseaux en assurant de toute façon des résultats appréciables.

Le dernier recours pour déchiqueter l'herbe sans broyeur ? L'utilisation des mains, peut-être la méthode la moins pratique et la moins efficace car elle ne permet pas de broyer le cannabis de manière uniforme et ne garantit pas de petits fragments qui, en fait, permettent d'apprécier davantage la fumée tant par combustion que par vaporisation.

Comment choisir le meilleur grinder

Le choix de la meilleure meuleuse pose souvent de nombreuses difficultés : avant de procéder à l'achat, il est nécessaire de considérer les besoins personnels réels et de s'assurer que l'outil choisi peut y répondre, en tenant compte d'une série de facteurs pertinents tels que les matériaux avec lesquels la meuleuse est fabriquée, son mécanisme d'action et, enfin et surtout, le nombre de pièces qui la composent.

Les matériaux tels que la céramique et le titane sont en fait le non plus ultra en matière de broyeurs : ils sont en effet relativement légers, parfaitement résistants à l'usure et capables de garantir des performances optimales tant en termes de coupe que de nettoyage et d'entretien, permettant également le détachement immédiat du pollen et de la résine de la surface et évitant ainsi tout type de déchets. En revanche, ils sont considérablement plus chers.

Un bon compromis est représenté par l'aluminium ou les alliages métalliques alternatifs capables de garantir des performances significatives à un prix nettement inférieur. L'acrylique et le plastique, ainsi que le bois et la pierre ollaire ne sont pas recommandés : dans le premier cas, la qualité n'est jamais particulièrement élevée, dans le second, ces deux matériaux, souvent utilisés dans le domaine artisanal, sont particulièrement sensibles à l'usure et ne garantissent pas les performances souhaitées.

Est-il préférable d'utiliser une meuleuse manuelle, mécanique ou électrique ? Dans ce cas, le choix est très subjectif et peut varier en fonction des besoins personnels : ceux qui veulent toujours un broyage homogène et très uniforme, devront choisir des modèles mécaniques et électriques.

Si, au contraire, vous préférez les compétences manuelles, le choix d'une meuleuse manuelle représente une solution valable, car la possibilité de choisir 3 ou 4 typologies de pièces contribue à rendre cet outil encore plus fonctionnel et polyvalent, même si son utilisation demande sûrement quelques minutes de plus.

Recommandé ensuite le broyeur manuel à condition qu'il ait 3 ou 4 parties pour déterminer la structure : ce type de broyeur d'herbes a un ou plusieurs compartiments supplémentaires avec des filtres à maille fine et des petits tamis qui peuvent parfaitement diviser l'herbe, du pollen et de la résine produite pendant la phase de broyage. Un avantage significatif car grâce à cette division, vous pouvez exploiter de manière différenciée chaque composant de l'inflorescence.

Comment nettoyer le grinder

Le nettoyage du broyeur après utilisation est important pour préserver son efficacité et pour s'assurer que l'herbe est toujours pure et exempte de tout contaminant : avant de procéder, il faut de l'alcool dénaturé, une petite brosse à poils durs et un plateau ou un récipient pour insérer le broyeur pendant la phase de nettoyage.

Une fois le broyeur d'herbes démonté dans toutes ses parties, il sera nécessaire d'éliminer les résidus d'herbe et de poussière des différents compartiments, en brossant chaque composant avec la brosse à poils durs. Après cette opération préliminaire, chaque composant du broyeur sera trempé pendant quelques heures dans un récipient dans lequel sera introduit de l'alcool dénaturé.

L'utilisation de ce "solvant" permet de dissoudre tout résidu résineux sans altérer en aucune façon le matériau de la meule. À la fin du bain d'alcool, il faudra rincer plusieurs fois tous les composants de la meuleuse, puis la laisser sécher à l'air libre ou à l'aide d'un chiffon en coton ou d'une serviette en papier.